Le royaume de notre maitre Sulayman (Salomon) entre le Coran et les livres d’histoire
Fatwa No: 402772

Question

Je souhaiterais poser une question au sujet de l’histoire de notre maitre Sulayman (Salomon) dans le Coran. Il est connu dans les livres d’histoire que les frontières du royaume de notre maitre Sulayman ne dépassaient pas à son époque celle de la Palestine. Et que, par rapport aux autres nations et civilisations qui l’entouraient, son royaume n’avait pas cette force que décrit le Coran. Par ailleurs, pourquoi a-t-il appelé le peuple de Saba à l’islam alors qu’il avait l’intention de les envahir avec ses armées s’il ne répondait pas favorablement à son appel. Sachant qu’il n’a pas envahi ni combattu les pays voisins - comme l’Egypte, le royaume d’Assyrie, la péninsule arabique et autres pays qui lui étaient plus proches - ? Merci.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Pour commencer, nous attirons votre attention sur un point : les informations apportées par le Coran sont suffisantes à elles seules pour attester de la vérité des faits historiques. Toute objection sur les informations mentionnées dans le Coran n’a aucune valeur et le musulman ne doit lui accorder aucune attention ni s’y référer.

Or, le Coran nous informe clairement de la grandeur du royaume du Prophète Sulayman, de son immensité et de son étendue. Il mentionne aussi que personne après lui ne recevra un tel royaume. Allah dit (sens des versets:

« Et (Nous avons soumis) à Salomon le vent impétueux qui, par son ordre, se dirigea vers la terre que Nous avions bénie. Et Nous sommes à même de tout savoir, et parmi les diables il en était qui plongeaient pour lui et faisaient d'autres travaux encore, et Nous les surveillions Nous-mêmes. » (Coran 21/81-82).

« Et Salomon hérita de David et dit: «O hommes! On nous a appris le langage des oiseaux; et on nous a donné part de toutes choses. C'est là vraiment la grâce évidente. Et furent rassemblées pour Salomon, ses armées de djinns, d'hommes et d'oiseaux, et furent placées en rangs. » (Coran 27/16-17).

« Et à Salomon (Nous avons assujetti) le vent, dont le parcours du matin équivaut à un mois (de marche) et le parcours du soir, un mois aussi. Et pour lui Nous avons fait couler la source de cuivre. Et parmi les djinns il y en a qui travaillaient sous ses ordres, par permission de son Seigneur. Quiconque d'entre eux, cependant, déviait de Notre ordre, Nous lui faisions goûter au châtiment de la fournaise. Ils exécutaient pour lui ce qu'il voulait: sanctuaires, statues, plateaux comme des bassins, et marmites bien ancrées. - «O famille de David, œuvrez par gratitude», alors qu'il y a eu peu de Mes serviteurs qui sont reconnaissants. » (Coran 34/12-13).

« Il dit: "Seigneur, pardonne-moi et fais-moi don d'un royaume tel que nul après moi n'aura de pareil. C'est Toi le grand Dispensateur". Nous lui assujettîmes alors le vent qui, par son ordre, soufflait modérément partout où il voulait. De même que les diables, bâtisseurs et plongeurs de toutes sortes. Et d'autres encore, accouplés dans des chaînes. "Voilà Notre don; distribue-le ou retiens-le sans avoir à en rendre compte". » (Coran 38/35-39).

Certains savants ont rapporté ce qui confirme ces versets comme l’a fait Ibn Kathîr dans son ouvrage relatif aux histoires des prophètes. Il cite Mujahid et d’autres : ‘Selon ce qui est rapporté, quatre hommes ont possédé toute la terre : deux mécréants et deux croyants : Les deux croyants sont Dhu al-Qarnayn et Sulayman et les deux mécréants sont Nemrod et Nabuchodonosor.’ Fin de citation. Ces mêmes propos ont été rapportés par Ibn Qutayba dans son livre al Ma’ârif selon Wahb ibn Munabbih.

Dans son livre d’histoire, l'imam al Tabari rapporte selon Ibn ‘Abbâs, Ibn Mas’ud et d’autres compagnons du Prophète () : ‘ Les rois qui ont possédé toute la terre sont au nombre de quatre : Nemrod, Sulayman ibn Daoud, Dhu al-Qarnayn et Nabuchodonosor.’ Fin de citation.

Ceci prouve clairement l’erreur consistant à croire que le royaume du prophète Sulayman n’incluait pas les pays et les régions qui l’entouraient comme l’Egypte, l’Irak et la péninsule arabique. Voilà pour le premier volet de notre réponse.

Pour le second volet, les termes de la question : ‘Il est connu dans les livres d’histoire que les frontières du royaume de notre maitre Sulayman ne dépassaient pas à son époque celle de la Palestine.’ Et que le prophète Sulayman : ‘n’a pas envahi ni combattu les pays voisins.’ Ne restent que de simples assertions dont il est impossible d’attester de la véracité. Or, ignorer l’existence d’un fait est une chose et savoir que ce fait est inexistant en est une autre … quels sont donc ces livres et quelle est la portée de leur autorité historique pour qu’on puisse opposer leurs arguments au Coran !?

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation