Le fait de ne pas pardonner à celui qui nous a fait du tort est-il un péché ?
Fatwa No: 89676

Question

Si je ne pardonne pas à celui qui me fait du tort, aurai-je commis ainsi une faute majeure ? Mes beaux-parents me font un grand tort, médisent de moi et me considèrent comme une personne bizarre. Que dois-je faire ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Le musulman est autorisé à ne pas pardonner celui qui lui fait du tort et à se faire justice. Cependant, la clémence est préférable et fort recommandée par la Charia. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Qu’ils pardonnent et absolvent. N’aimez-vous pas qu’Allah vous pardonne ? » (Coran 24/22). Et le Prophète () a dit : « Allah n’accorde à Son serviteur qui pardonne aux autres que plus de noblesse » (Mouslim).

 

Nous vous conseillons de faire preuve de patience face au préjudice que vous font subir vos beaux-parents, car cela relève du bon comportement envers votre mari. Quant à lui, il doit les empêcher de vous nuire, dans la mesure du possible. Et si vous habitez avec eux, il doit vous fournir un logement indépendant, autant que faire se peut, car cela est plus à même d’éviter les disputes.

 

Nous devons attirer votre attention sur le fait que vous ne devez pas croire celui qui vous rapporte d’eux des paroles susceptibles d’altérer votre relation avec eux, car cela est une façon d’approuver ses ragots, alors que le Prophète () a dit : « Le colporteur de ragots n’entrera pas au Paradis » (Mouslim).

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation