Les projets de la première décade de Dhoul Hidjah

6165 883

Allah, Exalté soit-Il, dit (sens des versets) :

 
« Par l’Aube! Et par les dix nuits! Par le pair et l’impair! Et par la nuit quand elle s’écoule! N’est-ce pas là un serment, pour un doué d’intelligence? » (Coran 89/1-5).
 
Pendant les meilleurs jours créés par Allah, Exalté soit-Il, ouvrez une nouvelle page avec Lui, Exalté soit-Il.
 
Attention, cher frère,
 
C’est la meilleure opportunité dans votre vie,
 
C’est une nouvelle page avec Allah, Exalté soit-Il,
 
Ce sont les meilleurs jours qu’Allah a créés, Exalté soit-Il.
 
Imaginez-vous, ils sont meilleurs que la dernière décade du mois de Ramadan !
 
Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, a dit :
- « Il n’y a pas de jours où les bonnes œuvres sont plus aimées d’Allah que ces dix jours ».
- « Même la lutte pour la cause d’Allah ? », lui ont demandé les Compagnons.
- « Même la lutte pour la cause d’Allah, à moins qu’elle soit menée par un homme qui y consacre sa personne et ses biens, et ne revient avec ni l’un ni l’autre », a répondu le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam.
 
Remarquez comment les Compagnons, qu’Allah soit satisfait d’eux, se sont étonnés, au point de demander : « Même la lutte pour la cause d’Allah ? ».
 
C’est une occasion en or pour ouvrir une nouvelle page avec votre Seigneur, Exalté soit-Il, et pour gagner en récompense, une quantité illimitée de bonnes actions, qui compenseront les fautes passées ; c’est l’occasion de gagner une récompense équivalente à la récompense de celui qui consacre ses biens, sa vie et son âme à la lutte dans le sentier d’Allah, Exalté soit-Il, et l’opportunité de ranimer la foi dans votre cœur.
 
Qu’avez-vous donc préparé pour cette décade ? Qu’allez-vous faire ?
 
Si ces jours sont aussi importants, il faut donc envisager des projets déterminés à mettre à exécution pour compter parmi les gagnants au terme de cette période. Assez d’improvisation et de fatalisme, et déterminez vos objectifs.
 
Voici quelques projets que je vous propose, où plutôt que je vous impose. Mettez-les tous en œuvre, même si ce n’est qu’une seule fois dans votre vie :
 
Le projet de la récitation du Coran tout entier :
Allah, Exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
 
« Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes » (Coran 17/82).
 
Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, a dit :
 
« Celui qui lit une seule lettre du Coran se voit inscrire une bonne action et la bonne action a la récompense de dix bonnes actions. Je ne dis pas que 'Alif Laam Miim' est une seule lettre, mais qu’Alif est une lettre, Laam est une lettre et Miim est une lettre ».
 
Il faut au moins terminer la récitation du Coran en entier une fois pendant ces dix jours.
 
En le faisant, tâchez d’y chercher la guérison de votre cœur. Méditez sur chaque verset, chaque mot, chaque lettre.
 
Afin que vous puissiez terminer la récitation du Coran tout entier pendant ces dix jours, vous devez réciter trois Djouz (parties) par jour.
 
Et pour stimuler votre ferveur, j’attire votre attention sur le fait que la récompense de la lecture des lettres qui composent ces trois Djouz du Coran sera multipliée par dix, puisque la lecture d’une lettre a la récompense de dix bonnes actions, ce qui fera un total de cinq cent mille bonnes actions par jour.
 
Allez-y ! Cinq cent mille bonnes actions par jour comme gain net de la seule récitation du Coran !
 
Voici une autre surprise : pendant ces jours bénis, la récompense des bonnes actions est décuplée.
 
Récitation du Coran et récompenses par millions ! Dépêchez-vous donc !
 
Le projet des récompenses pour l’accomplissement de chaque prière prescrite : le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, a dit : « Celui qui va à la mosquée le matin et le soir, Allah lui a préparé une place au Paradis pour chacun de ses déplacements ». Venez, je vais vous expliquer comment gagner cette place au Paradis : faites vos ablutions et sortez de chez vous en direction de la mosquée cinq minutes avant l’Adhaan ; ensuite, installez-vous à la mosquée et répétez la formule de l’Adhaan après le muezzin. Implorez Allah, Exalté soit-Il, pour Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, et demandez-Lui de lui accorder Al-Wassiilah et Al-Fadiilah (la supériorité sur le reste des créatures). Accomplissez avec quiétude et pleine dévotion une prière surérogatoire, puis restez à votre place à invoquer Allah, Exalté soit-Il, car les invocations, faites entre l’Adhaan et l’Iqaamah, sont exaucées. Et quel sera votre bonheur si Allah, Exalté soit-Il, vous fait la grâce d’être en larmes pendant vos invocations.
 
Tâchez de prendre place au premier rang, et à droite de l’Imam, pour accomplir la prière correctement et avec piété, puis asseyez-vous heureux de demander le pardon d’Allah, Exalté soit-Il, de Lui rendre grâce et de L’évoquer. Ensuite, accomplissez une autre prière surérogatoire, après avoir terminé les évocations à répéter suite à la prière prescrite.
 
Si vous procédez ainsi, vous cueillerez les fruits suivants :
- La récompense qui consiste à voir vos fautes effacées pendant vos ablutions
 
- Chacun des pas que vous effectuerez à destination de la mosquée, vous déchargera d’un péché ou vous élèvera d’un degré ;
 
- La récompense de la répétition de la formule de l’Adhaan après le muezzin, à savoir le pardon de vos péchés ;
 
- La récompense d’avoir invoqué Allah, Exalté soit-Il, en faveur de Son Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, à savoir l’obtention de l’intercession du Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, le Jour de la Résurrection ;
 
- La récompense de la prière surérogatoire précédant la prière obligatoire ;
 
- La récompense d’avoir attendu la prière qui équivaut à celle de la prière même ;
 
- La récompense des invocations formulées entre l’Adhaan et l’Iqaamah ;
 
- La récompense du Takbiir, de la prière en commun, de la prière au premier rang et à droite de l’Imam ;
 
- La récompense des évocations, de la prière surérogatoire postérieure à la prière obligatoire, de l’installation dans la mosquée, etc.
 
Je vous adjure, qui raterait ces récompenses, alors qu’il est capable de les cueillir ? Comment l’appelleriez-vous ?
 
Le projet de l’évocation d’Allah, Exalté soit-Il :
Généralement parlant, les meilleures évocations sont : « Sobhaane Allah, wal-Hamdolillah, wa Laa Ilaaha Illa Allah, wa Allaho Akbar » (Gloire à Allah, louange à Allah, nul n’est digne d’être adoré en dehors d’Allah, Allah est Plus Grand). Ce sont les bonnes œuvres qui persistent (Al-baqiyat as-salihat). Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, nous a informés que la personne qui a évoqué Allah, Exalté soit-Il, de cette manière, se verra planter en sa faveur un arbre au Paradis et que la récompense de la répétition de chacune d’elles équivaut auprès d’Allah, Exalté soit-Il, au volume de la montagne d’Ohod.
 
A mon avis, chers frères, si le mois de Ramadan constitue un stage de formation intensive en matière de Coran, la première décade de Dhoul Hidjjah en constitue un en matière d’évocation.
 
Vous allez peut-être me demander : et quand est-ce que je peux répéter ces évocations ? Je vous répondrai : prenez-en l’habitude, prenez-en l’habitude. Répétez-les en route, où que vous alliez, avant de dormir, en parlant, interrompez vos propos et répétez-les, en mangeant…
 
Vous pouvez également vous rendre un peu plus tôt à la mosquée, avant le moment de la prière, et vous adonner à la répétition de ces évocations jusqu’à l’Iqaamah.
 
Si vous prenez l’habitude de procéder de la manière que je viens de vous expliquer, vous ne répéterez certes pas ces évocations moins de mille fois par jour, ce qui signifie la plantation en votre faveur de quatre mille arbres chaque jour au Paradis. Imaginez-vous l’ampleur de votre jardin si vous persévérez assidûment dans la répétition de ces évocations pendant la première décade de Dhoul Hidjjah ?
 
Il s’agit de cent mille feddans que vous posséderez en dix jours ! N’est-ce pas une occasion que seul un dupe pourrait rater !
 
Le projet du jeûne :
D’après l’épouse de Honaydah Ibn Khaled, l’une des mères des croyants a dit : « Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, avait l’habitude de jeûner les neuf premiers jours de Dhoul Hidjjah, le jour de ‘Achouraa’, trois jours de chaque mois, ainsi que le premier lundi de chaque mois et les jeudis » (Abou Daoud).
 
Jeûnez donc ces neuf jours, sans en manquer un.
 
Et si les gens désobéissants et négligents vous découragent en vous disant que ce hadith est Da’iif, répliquez en citant le hadith suivant du Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam:
 
 « Quiconque jeûne un jour pour Allah, Allah, Exalté soit-Il, en récompense, éloignera la chaleur de l’Enfer de son visage d'une distance parcourue en soixante-dix ans ».
 
Avec le grand mérite de cette décade, vous serez le gagnant dans tous les cas !
 
Le projet du Hadj et de la ’Omrah :
Epargnez cinquante mille livres et gagnez cinquante mille bonnes actions.
 
Et  gagnez même ce qui vaut mieux que ce monde et tout ce qu’il comporte.
 
Comment ? En restant à la mosquée après l’accomplissement de la prière de Sobh jusqu’au lever du soleil, en s’adonnant à l’évocation d’Allah, Exalté soit-Il, puis en effectuant deux unités de prière avant de la quitter. Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, a dit :
 
 « Quiconque accomplit la prière de Sobh en commun, puis garde sa place et se met à évoquer Allah, Exalté soit-Il, jusqu’au lever du soleil, puis accomplit deux unités de prière aura une récompense équivalente à celle due à l’accomplissement d’un Hadjj complet et d’une ‘Omrah complète».
 
Pendant cette séance à la mosquée, vous ferez les choses suivantes :
- Réciter le Coran ;
- Répéter les évocations du matin ;
- Renouveler votre repentir ;
- Invoquer Allah, Exalté soit-Il, en secret ;
- Pardonner ceux qui vous ont lésé ;
- Demander le pardon d’Allah, Exalté soit-Il ;
- Accomplir d’autres actes d’adoration.
 
Le projet d’obtenir les richesses du Paradis :
Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, a dit :
 
« Quiconque récite dix versets dans une prière nocturne ne sera pas inscrit parmi les insouciants. Quiconque récite cent versets sera inscrit parmi les dévots. Quiconque récite mille versets sera inscrit parmi ceux qui auront d’énormes richesses au Paradis ».
 
Si vous veillez la nuit en prière en récitant mille versets du Coran, vous gagnerez chaque nuit de nouvelles richesses au Paradis, et si même vous n’en êtes pas capable et récitez seulement cent versets, vous serez inscrits parmi les dévots.
 
Le projet de la fraternité pour la cause d’Allah, Exalté soit-Il :
Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, a dit :
 
- « Il y a parmi les serviteurs d’Allah des gens qui ne sont ni des prophètes ni des martyrs, mais que les prophètes et les martyrs regarderont, le Jour de la Résurrection, avec envie en raison de la place qu’ils occuperont auprès de leur Seigneur, Exalté soit-Il ».
- « Ô Messager d’Allah, dis-nous de qui il s’agit », lui ont demandé les Compagnons, qu’Allah soit satisfait d’eux.
 
- « Ce sont des gens qui se sont aimés pour la cause d’Allah, Exalté soit-Il, sans qu’il n’y ait entre eux des liens de parenté ou des biens à échanger. Par Allah, leurs visages seront lumineux et ils seront rassurés sur leur sort. Ils n’auront rien à craindre lorsque les gens seront pris par la crainte et ne seront pas affligés lorsque les gens le seront ».
 
Ensuite, il a, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, récité (sens du verset) : « En vérité, les bien-aimés d’Allah seront à l’abri de toute crainte, et ils ne seront point affligés » (Coran 10/62).
 
Je vous propose donc d’inviter vos compagnons, même une seule fois, au cours de ces dix jours bénis, à prendre le repas de la rupture du jeûne chez vous, de sorte à vous mettre, une demie heure avant le moment de la prière de Maghrib et une autre demi-heure après la rupture du jeûne, à évoquer Allah, Exalté soit-Il, à L’invoquer, à écouter la récitation du Coran ou à regarder un cours religieux en vidéo. Ensuite vous pouvez leur offrir des livres et des cassettes religieuses. Ainsi, vous gagnerez :
- La récompense de servir à un jeûneur son repas de rupture du jeûne ;
- La récompense de la prédication.
- La récompense d’ordonner le convenable et d’interdire le blâmable ;
- La récompense d’aider les autres à faire le bien ;
- La récompense d’affermir les personnes dont la foi est faible.
 
Le projet du maintien des liens de parenté :
Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, a dit :
 
·        « Ô gens! Saluez vous les uns les autres en abondance, donnez à manger aux autres, respectez les liens de parenté et priez la nuit, quand les autres dorment et vous entrerez au Paradis en toute tranquillité » ;
 
·        « Les liens de parenté sont reliés au Trône et disent : 'Celui qui nous préserve, qu'il soit parmi les rapprochés d'Allah et celui qui nous rompt, qu’Allah rompe avec lui' ».  
 
Tâchez donc :
- D’accomplir chaque jour, et pendant une demie heure au moins, une œuvre, par laquelle vous ferez preuve de piété filiale ;
- De visiter l’un de vos proches ;
- De procéder au plus simple acte de bienfaisance envers vos voisins ;
- D’égayer un coreligionnaire.
 
Le projet du jour de ‘Arafah :
Tout d’abord, cher frère, saisissez-vous l’importance de ce jour ?
 
Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, a dit : « J’ai l’espoir qu’Allah, en raison du jeûne du jour de ‘Arafah, nous pardonne nos péchés de l’année qui le précède et de celle qui le suit ».
 
Calculons donc : le jeûne de douze heures équivaut au pardon des péchés  commis durant vingt-quatre mois.
 
Calculons une autre fois : il y a vingt-quatre heures dans une journée, c'est-à-dire que le jeûne d’une heure équivaut au pardon des péchés, commis en un mois. Cela veut dire que soixante minutes sont égales à soixante jours, et qu’une minute équivaut à un jour. Y a-t-il une personne sensée qui pourrait gaspiller une seule minute de ce jour béni ?
Que devez-vous faire en ce jour ?
 
- Vous devez vous rendre à la mosquée une demie heure avant la prière de Fadjr pour implorer Allah, Exalté soit-Il, de vous accorder le succès en ce jour et de vous protéger contre tous les maux ;
- Vous devez nourrir l’intention de jeûner ce jour ;
- Vous devez nourrir l’intention d’entreprendre une retraite spirituelle pendant ce jour dans la mosquée et de n’en sortir qu’après le coucher du soleil ;
- Vous devez vous évertuer à multiplier les invocations et les évocations.
 
Le projet du jour de la fête :
Sachez que le jour de la fête est sans conteste le meilleur jour de l’année, compte tenu du hadith, dans lequel le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, a dit : « Les jours les plus importants aux yeux d’Allah, Exalté soit-il, sont : le jour du sacrifice, puis le jour du Qarr ». Votre plan sera donc le suivant :
 
- Commencez votre journée en accomplissant la prière de la fête et gardez toujours un visage souriant devant les Musulmans ;
- Entretenez les liens de parenté : parents, proches, amis ;
- Accomplissez le sacrifice. Si vous me dites que les animaux de sacrifice sont chers, je vous propose d’acheter un mouton à plusieurs, dans les limites de vos possibilités matérielles.
 
N’oubliez pas ces occasions en or :
- Si vous accomplissez douze unités de prière surérogatoire, une maison au Paradis vous sera construite. Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, a dit :
 
« Aucun Musulman n’accomplit chaque jour douze Rak’ates surérogatoires sans qu’Allah, Exalté soit-Il, ne lui construise une maison au Paradis ».
En faisant un petit calcul, vous découvrirez que ces prières, accomplies régulièrement pendant ces dix jours, vous permettront d’obtenir dix maisons au Paradis.
 
- Si vous récitez dix fois par jour la sourate Al-Ikhlaas (le monothéisme pur), Allah, Exalté soit-Il, vous construira un palais au Paradis. Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, a dit : « Celui qui récite dix fois la sourate Al-Ikhlaas (le monothéisme pur) se verra construire un palais au Paradis ». Ainsi, vous aurez au Paradis le jardin et les plus belles villas !
 
- N’oubliez pas de donner de la joie à une famille pauvre, en lui rendant visite avant la fête et en lui donnant de l’argent, de la viande, des habits, etc. ;
 
- Essayez ce jour-là d’accomplir toutes les actions, dont l’auteur verra s’ouvrir devant lui toutes les portes du Paradis, comme a promis le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, à savoir : la participation à des funérailles, la visite rendue à un malade et l’aumône (le jeûne de ce jour étant interdit).
 
Pour ceux qui sont occupés seulement :
Après avoir fait le bilan de toutes ces occasions, je crois qu’aucun Musulman n’osera prétendre être trop occupé pour y procéder. Cependant, je ne priverai pas ceux qui le sont d’une récompense, surtout ceux qui doivent passer les examens de mi-année.
 
Je ne vous demande qu’une demi-heure à la mosquée, que ce soit avant ou après la prière prescrite, en plus d’une heure après la prière de Fadjr, pendant lesquelles vous procéderez de la manière suivante :
- Pendant la petite demi heure qui précède la prière prescrite, récitez le Coran et répétez les évocations ;
 
- Je vous recommande également de jeûner, et l’invocation que vous prononcerez au moment de la rupture du jeûne sera exaucée ;
 
- Passez l’heure qui précède la prière de Fadjr en prière.
 
Ne vous privez pas de ces bienfaits :
Rappelez-vous que chaque heure de ces jours bénis, voire chaque minute – selon les calculs – équivaut au pardon des péchés et des désobéissances qu’un homme a passé une longue journée à commettre, à longueur de temps. C’est-à-dire un total de 86400 péchés sera complètement effacé par une seule minute de dévotion en ces jours bénis. Ne gaspillez pas une seule minute du trésor le plus précieux de la vie du croyant… durant les meilleurs jours qu’Allah, Exalté soit-Il, a créés.
 
Rédigé par : le vénérable Cheikh Mohammad Ibn Hussein Ibn Ya’qoub
 
Qu’Allah lui pardonne, ainsi qu’à ses parents, ses amis et à tous les Musulmans.

Articles en relation

Vertus du Hadj