La diversification alimentaire lors de la rupture du jeûne

  • Date de publication:12/07/2010
  • Catégories:Articles
  • Fréquence:
14364 1579

Un programme alimentaire sain et équilibré

 
Pendant le mois de Ramadan, les Musulmans ont l’habitude de consommer des aliments variés qui sont souvent à l’origine de plusieurs troubles gastriques, tels que la constipation et l’indigestion. Ils négligent ainsi les étiquettes, stipulées dans la Sunnah, et que le croyant doit respecter lors de la rupture de son jeûne, étant donné qu’elles abondent en habitudes sanitaires saines et en enseignements médicaux qui protègent le corps contre l’exténuation et la peine, tout en mettant en exergue les avantages innombrables du jeûne.
 
Dans le but d’appliquer ce système sanitaire, il nous appartient de suivre à la lettre certaines instructions relatives à nos habitudes alimentaires pendant le jeûne. Celles-ci se résument ainsi :
 
1- Hâter la rupture du jeûne :
Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, nous a dit : « La situation des Musulmans restera favorable tant qu’ils se hâteront de rompre leur jeûne (à l’heure prescrite) »  (Boukhari et Mouslim).
 
Du point de vue sanitaire, il est utile de se hâter, à l’heure prescrite, de rompre le jeûne. En effet, le jeûneur qui reste pendant dix à quatorze heures sans rien consommer a besoin de compenser l’eau et l’énergie qu’il a perdues durant la journée. Par conséquent, celui qui tarde à rompre son jeûne risque souvent d’être atteint d’hypoglycémie et, par conséquent, d’asthénie.
 
2- Commencer par les dattes :
Le jeûneur doit rompre son jeûne en commençant par la consommation de quelques dattes, fraîches ou sèches. Ceci est susceptible de compenser le glucose que le corps a perdu pendant la journée de jeûne. Si les dattes font défaut, le jeûneur peut commencer par de l’eau, avec un peu de lait et de soupe tiède. Ensuite, il se repose pour se préparer à la consommation du reste de son repas et accomplit la Salate Al-Maghrib.
 
3- Prendre le repas principal après la prière :
Dans le but de consommer des aliments sains et équilibrés, le repas principal du jeûneur doit contenir les substances suivantes : des protéines, de l’amylose, du glucose, des lipides, en plus des sels minéraux et des vitamines. Nulle restriction n’est imposée aux types d’aliments que le jeûneur peut consommer, à moins qu’il ne souffre de certaines maladies qui exigent un régime alimentaire particulier.
 
Dans ce contexte, nous rappelons au jeûneur certains points qu’il doit absolument prendre en considération :
a- Eviter de se bourrer d’aliments divers ;
b- Réduire la consommation de sucre raffiné et de sucreries, ainsi que de matières grasses en général et d’huiles saturées en particulier ;
c- Eviter la consommation excessive des condiments, du piment et des pickles ;
d- La consommation de salades de légumes et de fruits est fort recommandée ;
e- Eviter la consommation excessive de boissons excitantes, telles que le thé et le café, car elles fatiguent l’estomac, ainsi que la consommation des eaux gazeuses et des jus conservés de façon artificielle.
 
4- Eviter certaines mauvaises habitudes après la rupture du jeûne :
Pendant le mois de Ramadan, certains ont l’habitude de dormir juste après la consommation du repas principal.
 
D’autres ont l’habitude de s’empresser de fumer des cigarettes juste après l’Adhaan ou après la rupture du jeûne, croyant que ceci est susceptible d’assouvir leur faim et leur soif, omettant les méfaits des cigarettes, d’autant plus que leur estomac est vide, sans parler de leur effet néfaste sur l’appétit du jeûneur, entre autres effets dommageables pour le corps.
 
En outre, la consommation excessive de thé, de café et de boissons sucrées nuit à l’estomac.
 
5- Conseils pour éviter la constipation pendant le mois de Ramadan :
Il est connu qu’après de longues heures de jeûne, l’estomac devient incapable d’assimiler directement de grandes quantités de nourriture sans être tout d’abord stimulé et préparé. En fait, la consommation de nombreux aliments à la fois produit des maux et des troubles gastriques qui prennent les formes de l’aérocolie et de la constipation. Ces symptômes mènent en plus à la paresse, à l’inertie et à la perte de vigilance.
 
Voilà pourquoi nous conseillons au jeûneur de prendre son repas principal en deux étapes : pendant la première, il préparera l’estomac à recevoir les aliments, par la consommation de dattes, et pendant la seconde, qui doit avoir lieu après la prière, il consommera son repas sans excès et tout en suivant un régime alimentaire équilibré comme nous l’avons expliqué plus haut.
 
In fine, le jeûneur doit avoir à l’esprit les propos du Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, qui a dit :
« L’être humain ne remplit pas de récipient pire que son estomac. L’être humain n’a guère besoin de plus de quelques bouchées qui le maintiennent en vie. S’il veut absolument manger davantage, alors qu’il consacre un tiers de son estomac à sa nourriture, un tiers à sa boisson et un tiers à son soufflé. » (Ahmad et At-Tirmidhi).
 
Et Allah, Exalté soit-Il, sait mieux.

 

Articles en relation